L’ALCOOL ET LA CONDUITE AUTOMOBILE

Chaque année, on dénombre près de 4.209 accidents causés par l’alcool en Belgique, soit 11% des accidents de la route. En été, ils sont particulièrement fréquents. Selon une enquête de l’institut Vias (Institut Belge pour la Sécurité Routière), on en dénombre 12 dus à l’alcool, chaque jour, durant la période estivale.

 

L’alcool :

• endort la vigilance et réduit la coordination motrice ;

• réduit le temps de réaction et nuit au jugement ;

• altère la vision et la perception de la profondeur.

 

Il est important de souligner que les jeunes sont non seulement surreprésentés dans les décès

liés à la conduite sous l’influence de l’alcool en tant que conducteurs mais ils sont aussi

surreprésentés en tant que passagers lors d’accidents routiers.

 

Lors d'un contrôle positif à l'alcool au volant, plusieurs sanctions sont envisageables. Celles-ci varient en fonction du nombre de grammes dans le sang. Entre 0,5 et 0,8g, le contrevenant se voit affliger une amende ainsi qu'une interdiction de conduire de 3 heures.

Au-dessus de 0,8g/l, une interdiction temporaire de conduire de 6 heures est imposée. A cela s'ajoutent une amende et un retrait de permis. Une assignation devant le juge peut également être ordonnée. Dans

ce cas, le contrevenant risque une déchéance du droit de conduire et une amende allant de 1.600 à 16.000 euros.

En cas d'accident entraînant de graves lésions corporelles ou en cas de récidive grave, le juge peut également prononcer une peine de prison.

—Pngtree—cartoon hand drawn drunk drivin